En savoir plus

Quels sont les objectifs de l'Assemblée Citoyenne des imaginaires ?

L’Assemblée citoyenne des imaginaires propose aux citoyens de participer à la création de nouveaux imaginaires d’une société compatible avec le vivant (« faire récit pour faire société »). Il s’agit de co-créer de nouveaux récits dont le processus d’écriture implique à la fois :

  • un panel de citoyens
  • des scénaristes professionnels s’inspirant des apports citoyens (vécus et récits)
  • des experts accompagnant les citoyens et les scénaristes vers ces nouveaux récits.


L’objectif ultime est de produire des œuvres culturelles populaires qui prennent racine dans le vécu, les aspirations et les sensibilités des citoyens, qui soient à la hauteur des grands enjeux de notre époque et qui allient la pédagogie, le rêve collectif et le divertissement.

Photographe de Valérie Zoydo

"Un « nouveau récit » serait un récit qui décrypterait les enjeux majeurs de l’époque tout en épousant les codes du storytelling. Il porterait un regard sur le monde actuel et à venir, à mi-chemin entre fiction et réel. Un bon récit part de faits lucides qui le rendent crédibles et qui permettent d’entrer en empathie avec les personnages pour ensuite ouvrir le champ de possibles, inviter au rêve, à l’extraordinaire, et offrir une expérience immersive, esthétique et émotionnelle."

Valérie Zoydo, experte dans le storytelling du changement individuel et collectif, à l'initiative du projet. Entourée d’un réseau d’experts, elle met à disposition son savoir-faire en nouveaux récits, en accompagnement de scénaristes de fictions avec de nouveaux imaginaires sur la société post-carbone.

"Faire basculer la sémantique, c’est faire basculer notre vision du réel. Nous sommes submergés d’une opposition stérile entre fin du monde et fin du mois, qui nous laisse dans un état de dissonance cognitive permanente. Mais que deviendrait cette opposition si dans l’imaginaire collectif, dans le traitement médiatique, on échangeait progressivement l’expression « pouvoir d’achat » par « puissance de vivre » ?"

Antoine Brachet, co-directeur de Bluenove
photographie d'Antoine Brachet

Foire aux questions

L’Assemblée citoyenne des Imaginaires propose aux citoyens de participer à l’écriture des récits du monde à venir de mars 2023 jusqu’en janvier 2024

Ces récits, écrits par des citoyens et des scénaristes professionnels, donneront naissance à des créations audiovisuelles impliquant producteurs, diffuseurs et médias associés à la démarche.

L’Assemblée Citoyenne des Imaginaires entend ainsi  rassembler au moins 1000 citoyens sur l’ensemble du territoire français, afin de recueillir les témoignages, vécus et aspirations d’une partie de la population.

Ces contributions citoyennes seront exprimées au moyen d’une consultation en ligne et d’ateliers d’écriture à la fois physiques et digitaux qui nourriront les nouveaux récits.

Un « nouveau récit » est un récit qui décrypte les enjeux majeurs de l’époque tout en épousant les codes du “storytelling”. Il portere un regard sur le monde actuel et à venir, à mi-chemin entre fiction et réel.

En cette période de crise écologique et sociale, il apparaît urgent de proposer de nouveaux imaginaires auxquels les citoyens seraient associés.

Faire récit, c’est-à-dire se projeter dans une histoire collective qui raconte une vue partagée du futur, c’est se retrouver pour faire société. 

En 2020 l’ADEME publie le rapport « Quel storytelling des enjeux actuels dans l’industrie du cinéma et de la télévision ».  Ce rapport est issu d’une enquête menée pendant un an par Valérie Zoydo, autrice et réalisatrice et impulsée par Valérie Martin, Cheffe du service Mobilisation Citoyenne et Médias à l’Ademe. 

Suite à un travail de réflexion à l’issue de ce rapport, un échange a eu lieu entre des experts de la consultation citoyenne (bluenove) et des experts du storytelling et l’accompagnement de l’écriture scénaristique (Atmosphères) qui ont souhaité créer un projet collaboratif fondé sur l’intelligence collective citoyenne et sur l’accompagnement spécialisé en nouveaux récits.

De nombreux partenaires ont souhaité s’associer au projet pour apporter leur expertise et leurs réseaux au service de la démarche. 

Vous pouvez les retrouver en bas de page.

L’Assemblée citoyenne des imaginaires est ouverte à tous les citoyens qui souhaitent contribuer à construire ensemble ce futur désirable, en contribuant aux différentes étapes proposées qui peuvent être retrouvées à ce lien.

Pour les événements en présentiel, vous pouvez vous inscrire selon les modalités présentées au fur et à mesure. Une sélection pour assurer une diversité des participants  sera effectuée, notamment aussi pour respecter les jauges des lieux choisis. 

Ce projet mobilise également des experts des nouveaux récits qui accompagneront les citoyens et des scénaristes qui s’appuient sur les récits partagés pour rédiger des synopsis.

Vous pouvez contribuer à cette démarche à la hauteur de votre envie et du temps que vous avez à y consacrer. 

Voici ce que vous pouvez faire lors de cette première phase.  

La démarche m’intéresse et j’ai envie d’y contribuer 

  • Je participe aux différentes étapes de la démarche (ex : je réponds au questionnaire)
  • Je relaie le lien de la plateforme dans mes réseaux 
  • Je m’inscris à la journée de formation” Nouveaux récits” du 11 mai 

Le sujet me passionne, j’ai envie d’y consacrer un peu de temps : 

  • Je rejoins la communauté des IMAGINATEURS pour :
    • échanger avec les autres membres de la communauté
    • proposer des idées de mobilisation  
    • organiser des ateliers de co-écriture (ex : dans une ville en dehors de Paris)

 

Pour rejoindre la communauté des imaginateurs, vous pouvez envoyer un mail à [email protected] 

Qui porte la démarche ?

Cette initiative imaginée et construite par Valérie Zoydo, storytelleuse du changement individuel et collectif, fait suite à une enquête menée pour l’ADEME (l’Agence de la Transition Écologique) : “Quel storytelling des enjeux actuels dans l’industrie du cinéma et des séries TV”. Ce projet a été développé avec l’ADEME, l’association Atmosphères 21 et Bluenove pour son expertise technologique et son savoir-faire en démocratie participative. Bluenove, co-fondé par Frank Escoubès, auteur de Pop démocratie se définit comme « architecte de conversation massive ». L’association Atmosphères 21 organise le Festival Atmosphères, événement culturel pionnier au service du développement durable qui apporte notamment son expertise à travers un Parcours d’accompagnement sur les « Nouveaux Récits » dédié aux scénaristes et aux professionnels de l’audiovisuel. Elle mobilise également les parties prenantes de la création et de la diffusion audiovisuelle (producteurs, diffuseurs) susceptibles de valoriser la démarche. L’assemblée citoyenne des imaginaires est soutenue par de grands partenaires, médias, institutions, entreprises et collectivités : TF1, Bayard, Ministère de la Transition Écologique, CNC (Centre National du Cinéma et de l’image animée), Veolia, Engie…

 

Ses travaux sont encadrés par trois acteurs :

Atmosphères 21, association d’intérêt général, a été créée en 2009 afin de s’investir et de faire œuvre utile pour soutenir les valeurs du développement durable à travers la culture. Les membres de l’association partagent le point de vue selon lequel la culture fait partie intégrante du développement durable. 

L’ADEME participe à la construction des politiques nationales et locales de transition écologique. Pour cela, elle s’appuie sur des équipes, présentes sur tout le territoire français, et sur un budget dédié à nos moyens d’intervention, avec un fonctionnement fixé par le Code de l’environnement.

Bluenove est une société de technologie et de conseil pionnière en intelligence collective massive et engagée activement dans la civic tech. Il déploie une expertise dans les consultations citoyennes, le déploiement de plateformes technologiques au service de concertations et d’outils d’analyse sémantique.

Ce projet est également encadré par plusieurs organisations partenaires qui apportent un soutien humain, matériel et financier et participent à la définition des grandes orientations du projet. 

Quelles sont les étapes de la démarche ?

Chapitre 1 :
Écoute

Du 28 mars au 30 avril
Questionnaire en ligne sur des sujets allant des préoccupations quotidiennes aux mondes rêvés des participants

Chapitre 2 :
Inspiration et écriture

Du 11 mai 30 juin
Ateliers en ligne et en présentiel pour co-écrire de nouveaux récits, collecte de contributions individuelles

Travail des scénaristes

De juillet à septembre
Travail de scénaristes à partir des propositions collectées lors des étapes 1 et 2 (dont résidence d'écriture)

Chapitre 3 : Enrichissement

Septembre
Navettes avec les citoyens sur les synopsis proposés pour les retravailler et les améliorer, présentation des synopsis lors du festival Atmosphères

Chapitre 4 :
Vote

Décembre
Vote en ligne ouvert à tous pour sélectionner les meilleurs scénarios